dimanche 20 mars 2011

Ma vie est passionnante

Je reviens du Salon du Livre de Paris. J'ai eu l'immense plaisir d'avoir ce visuel au fond de la boutique du stand. Quel clâsse! Mais constatez plutôt:

J'ai pu aussi assister à une scène assez hallucinante. Il s'agissait de distribuer des tickets pour la séance de dédicace de Monsieur Rosinsky, le dessinateur de la très célèbre série Thorgal. Le principe est que le dessinateur veut bien faire des dédicaces mais il en fait un nombre limité. En effet si il ne faisait pas ça, il y passerait la nuit. On organise alors une sorte de tombola via une distribution de ticket. Sur chaque ticket il y a la mention "gagnant" ou "perdant". Les gagnants étant ceux qui bien sûr auront le droit de faire la file pour obtenir une dédicace de leur auteur préféré. La distribution s'est déroulée de manière assez incroyable puisqu'elle a donné lieu à un mouvement de foule, pas mal d'énervement et du stress pour tout le monde. J'ai filmé la scène avec mon petit appareil photo.C'est pas très drôle.

J'ai pas trop de jugement sur l'attitude des personnes. Ce que j'ai pu remarquer après cette scène c'est que cela a mis le salon et le stand sous une certaine tension fort désagréable qui, je le pense sincèrement n'aurais pas dû être de là au Salon du Livre.

J'ai pu discuter avec un de ces collectionneurs (car c'est d'eux dont il s'agit) et ses arguments étaient de son point de vue parfaitement logique. Un peu déraisonnables mais logiques. Il me disait que plus tard ce serait mon tour quand je serai une vedette de l'édition telle que Rosinsky. Je me suis dit que oui, j'aimerai bien vendre autant de livre que cet artiste et avoir pleins de gens en dédicace. Mais non, je n'ai pas envie que les séances de dédicaces tourne à ce moment tendu. Parce que les dédicaces ça doit être cool. J'aimerai que les séances de dédicaces soient paisibles et amusantes comme elles le sont ces derniers temps quand je signe des albums du Royaume. 

Croyez moi, j'ai vécu des séances de dédicaces pourries. Principalement parce que pas de gens. Et il y en a une qui m'a particulièrement marquée tant elle fut naze, sans personne, (sauf un ami qui m'a demandé une dédicace par pitié) et longue. Un calvaire.

Pour le moment, je rencontre des personnes tellement chouettes et amusantes. Des enfants timides ou pas, des jeunes couples, des jeunes gens et même des collectionneurs.  Et puis c'est aussi l'occasion de parler avec les gens qui dessinent à côté de moi , de partager leurs expérience et de les entendre raconter leurs histoires.

L'année passée, j'ai eu quelques personnes délicieuse dont ce jeune Louis qui m'a offert une de ces nombreuse planches à la gouache. Il en a recopié comme ça des dizaines. Très bien faites!


Et puis cette jeune femme un peu sotte à chat qui m'envoie la photo de son chat découvrant sa dédicace. Je trouve ça super drôle!


Ou alors ce Français expatrié au Mali qui m'offre en échange une statuette métallique. Statuette que je ballade partout depuis.

Voilà un petit post qui se transforme en hommage aux chouettes rencontres que je fais en dédicaces.
Et puisque le troisième tome du Royaume sort ce 1er Avril (faites passer l'info, offrez le), je vais beaucoup tourner ici en là. En Belgique mais aussi beaucoup en France. Comme dirait "je ne sais plus qui" J'ai un emploi du temps de ministre.