mercredi 5 mars 2014

Journée édifiante à Anima

Cette semaine et jusque dimanche soir se tient à Bruxelles, au Flagey le festival d'animation ANIMA
Séance de court métrages, longs métrages, rétrospectives. Films moches, prétentieux et chiants côtoient des perles magnifiques et sublimes. Tout cela dans la bonne humeur. Tout ce qui fait un excellent festival d'animation. L'année passée, j'avais fait l'affiche.

Et puis il y a des conférences et des documents.


Et c'est là que je veux en venir et qui vous vaut ce billet.

J'ai assisté successivement à un masterclass de Bill Plympton suivi d'un documentaire sur le film maudit et inachevé de Richard Williams, The Theif and the Cobbler, et enfin le dit film, inachevé, en effet, tel que Richard Williams l'avait conçu (les parties manquantes ont été comblées par des story bords, des dessins, des animation non terminée. Le résultat est que le film est compréhensible et lisible mais ... inachevé).

On peut dire que dans le monde de l'animation, ces deux personnages sont des légendes vivantes.
Leur travail est semble-t-il totalement opposé. D'un côté, Bill Plympton, son animation vibrante, deux dessins par seconde, des mouvements qui peuvent apparaître saccadés. Des sujet de film minimalistes, intimes, simple. De l'autre une animation pure et parfaite. Fluidissimme, 24 dessins par seconde. Un sujet gigantesque, des armées, des décors géants et exotiques.
Mais pourtant, ces deux artistes sont mûs par une même passion dévorante pour l'animation et l'idée de faire bouger des dessins. Et malgré leurs énorme différence de style et de carrière, ces deux artistes sont finalement très semblables. 

Et ça c'est fascinant.

Tout deux sont des entrepreneurs. Ils ont un furieux besoin d'indépendance et de liberté. Ce sont des bourreaux de travail. Ils sont tous deux multi primés. Des tas de récompenses dans tous les sens et tous les pays du monde. Et on peut dire d'eux qu'ils se sont forgés en regard de ce que Disney d'abord et les grands studios américains de manière général propose comme cinéma.

Bill Plympton est un réalisateur de film d'animation INDEPENDANT. Sa masterclass visait à nous montrer comment il réussit à produire ses  longs métrage (7 au compteurs quand même) avec très peu de moyens et beaucoup de courage. Comment il conçoit ses films, quel budget il leur accorde.  

Voici un exemple parmi d'autres de son travail:
http://youtu.be/nVOBewHhph4

Bill Plympton économise sur TOUT. Ensuite il parcours le monde pour vendre ses films à qui veut bien les acheter. Que ce soit pour les diffuser sur une chaîne de TV ou pour les regarder sur un lecteur DVD.
Très généreux et disponible. Il nous a raconté ses méthodes de productions avec beaucoup d'honnêteté et de franchise. 


Richard Williams est connu du grand public pour avoir été l'animateur et le responsable de l'animation de "Who framed Roger Rabbit", "Qui veut la peau de Roger Rabbit" en français. Il est aussi connu pour ses masterclass. Un cours d'animation de trois jours qui sont, pour l'avoir suivi, une sorte de méthode très, très, très efficace pour faire bouger des dessins de manière convaincante. Masterclass qu'il a traduit en livre, puis en DVD et maintenant sur tablette (je vous le recommande)

Ce qu'on sait moins c'est qu'il a tenté de réaliser un long métrage pendant 30 ans. Ce film intitulé "The Thief and the Cobbler" est resté inachevé. (Une horrible version a été finalisée par un studio américain qui voulait récupéré ce qu'il pouvait de ses dépenses). Une histoire tragique où l'artiste génial est aussi son propre ennemi. 
Mais ceci est très bien raconté dans ce documentaire disponible sur youtube et projeté hier au festival
http://youtu.be/Uv33FDnRkn0

Le film a finalement été monté tel que le souhaitais Richard Williams. Le film fonctionne vraiment. Surtout l'humour visuel typique de l'animation. Un (bonne) idée par plan. Admirable à plus d'un titre, terrible aussi car le film a été pillé par Disney pour Alladin. Et on ne peut s'empêcher de penser au Seigneur des Anneaux de Peter Jackson quand on voit les armées de l'oeil unique de Richard Williams. Tragique, drôle et émouvant.
Voici sa bande annonce
http://youtu.be/fJry5ReXZVM

Deux personnalités fortes du monde de l'animation. Qui ont une réelle influence sur ce métier. Très inspirant, très édifiant