lundi 24 novembre 2014

Astérix et Obélix. Le Domaine des Dieux.

Vous avez certainement noté qu'un nouvel Astérix et Obélix va sortir au cinéma la semaine prochaine. Adaptation de la BD "Le Domaine Des Dieux"



Je viens de recevoir une demande d'interview d'un journaliste qui tenait pour acquis que j'ai réalisé l'animation du film. Ce n'est pas la réalité.

En ces matières, il faut dire qui a fait quoi sinon ça crée des imbroglios.
J'ai en effet travaillé sur le film, à un moment de la production, au poste de "superviseur de l'animation pour l'équipe belge".

Les réalisateurs sont Alexandre Astier et Louis Clichy.



Alexandre Astier étaient plutôt du côté du scénario, des dialogues et des acteurs. Louis Clichy était plutôt du côté du story board, de l'animation et de la fabrication de l'image en général. Mais ces deux là collaboraient. Ce n'étaient pas chacun chez soi.
Je pense d'ailleurs que la réussite du film réside dans le débat qui a eu lieu entre ces deux réalisateurs aux profils opposés. D'un côté un homme de théâtre, de radio, de mots, de dialogues. D'un autre côté, un réalisateur purement visuel. Tous les deux attirés sur ce projet pour des raisons différentes mais avec un respect énorme pour Astérix et Obélix.
Le directeur d'animation c'est Patrick Delage. Un gars au profil extrêmement rare car il est à la fois un excellent dessinateur, un animateur de classe internationale et une boîte à outil technique très haut de gamme. Lui aussi était très respectueux d'Astérix et Obélix. C'était même un fan. Quand il parlait du dessin d'Astérix et Obélix il parlait toujours de Monsieur Uderzo. Jamais sans le "Monsieur" devant.



Alors, mon boulot là dessus?
Il faut comprendre que le film a été fabriqué sur plusieurs lieux. En France et en Belgique.
Dont l'animation. J'ai été engagé par les producteurs belges pour recruter l'équipe d'animation et superviser artistiquement le travail une fois l'équipe en place.

Après la longue période de recrutement des animateurs et un séjour de quelques semaines à Paris, chez Mikros, avec l'équipe française pour comprendre, apprendre et assimiler le style d'animation du film, nous nous sommes installé à Marcinelle, juste à côté de Charleroi, dans le bâtiment de Dupuis/Dreamwall/Keywall. Par la suite, la production s'est déplacée vers Gand dans les studios de GRID. Mais je ne suis jamais allé à Gand. j'ai arrêté bien avant ce déménagement.



Pourquoi j'ai arrêté? Ahaaaah.
Et bien, à un moment donné, je suis devenu inutile à la production. Je ne servais plus à grand chose. Cela s'est mis comme ça au fur et à mesure. Mes compétences n'étaient pas à la bonne place et je manquais de ce qu'il aurait fallu.
Dans ces cas là, c'est fort frustrant, mais il vaut mieux arrêter.
C'est Guillaume Lurati qui a pris le relai comme superviseur de l'animation en Belgique. Il a fini le boulot. Et c'est très bien.
Pour le reste, je vous envoie au générique final. Tous les noms y sont. Il paraît qu'il y a quelques fautes d'orthographes. Mais bon, en cette matière, je n'ai que très peu de leçon à donner.



Le film est formidable. Je suis heureux d'y avoir participé. Courez le voir, il est drôle et cool. Je pense que c'est la meilleure adaptation d'Astérix et Obélix à ce jour.



Les dessins qui composent cette note de blog sont des dessins que j'avais réalisé à l'époque pour l'équipe. Je les avais affichés en grand au murs parce que nous confondions tout le temps les noms des personnages. Enfin, particulièrement Assurancetourix, Cétautomatix, Abraracourcix et Ordralphabétix. Cela nous permettait d'éviter la question "C'est lequel, encore celui-là?" Il suffisait de regarder.